Grossesse

Le saucisson, doit-il être banni de votre alimentation pendant la grossesse ?

Par Fanny, le 15 janvier 2021, mis à jour le 31 décembre 2020 — 2 minutes de lecture
Peut-on manger du saucisson en étant enceinte ?

Pour votre bien-être et celui de votre futur bébé, vous devez surveiller rigoureusement votre alimentation. Parmi les aliments qui vous sont interdits au cours de la grossesse figurent les charcuteries, dont le saucisson. Quels sont les dangers du saucisson pour le fœtus et pour vous-même ?

Quelle est la qualité nutritionnelle du saucisson ?

Le saucisson est un aliment obtenu principalement à partir d’un mélange de viande de porc, de gras et de sel. Ce mélange est ensuite haché puis assaisonné selon le goût final recherché. Le saucisson est ensuite inséré dans un boyau artificiel ou naturel, séché ou mis à l’étuve.

Cette charcuterie très calorique est toutefois une source de protéines, de vitamine B12 et de phosphore. Cependant, le saucisson n’est pas pour autant sain et sans risque pour une femme enceinte.

Le saucisson doit-il être évité pendant la grossesse ?

Le saucisson est une charcuterie qui peut porter des microorganismes pathogènes. Ces derniers exposent le fœtus et vous-même à la listériose. Une fois que vous êtes infectée, vos symptômes seront bénins. Vous aurez essentiellement de la fièvre, de l’asthénie ou des troubles digestifs. Dans la majorité des cas, ces symptômes disparaissent vite. Toutefois, ils peuvent évoluer vers des complications avec atteintes neurologiques. Une infection des méninges ou une encéphalite peut donc en résulter.

En ce qui concerne le bébé, son pronostic vital peut être engagé. Il risque de naître prématurément ou d’avoir des problèmes neurologiques. Vous pouvez aussi faire une fausse couche.

Un autre danger de la consommation du saucisson est la toxoplasmose. Cette maladie peut conduire à la mort de votre bébé in utero, une fausse couche ou la cécité s’il survit.

Les risques auxquels le saucisson vous expose sont trop importants. Il est donc sage de l’éviter pendant les quelques mois que dure la grossesse.