Grossesse

La panna cotta est-elle autorisée pendant la grossesse ?

Par Fanny, le 4 janvier 2021, mis à jour le 31 décembre 2020 — 2 minutes de lecture
La panna cotta est-elle autorisée pendant la grossesse ?

La panna cotta est un dessert italien fondant avec un goût sucré. Très calorique, elle est un véritable délice pour les papilles gustatives. Il est donc légitime de se demander si la femme enceinte peut en manger sans crainte.

La panna cotta, une recette délicieuse

La panna cotta est préparée à base de crème fraîche, de sucre et d’agar-agar, lequel est utilisé pour la gélifier. Pauvre en protéines, elle a une teneur élevée en glucides et en lipides. Elle peut être consommée accompagnée d’un coulis de fruits rouges (fraises ou framboises), de fruits exotiques (fruit de la passion), de miel, de citron, ou encore de caramel selon vos envies.

Oui, la panna cotta est autorisée pendant la grossesse

Ce savoureux dessert est sans danger pour la femme enceinte et le fœtus. En effet, les ingrédients qui entrent dans sa composition sont tous sans danger et la crème fraîche est pasteurisée. De plus, la panna cotta passe par une étape de cuisson avant d’être prête pour la consommation. Au cours de cette étape, tous les germes pathogènes potentiellement présents dans les ingrédients utilisés sont éliminés. Ce dessert peut donc être ajouté au régime alimentaire de la femme enceinte sans crainte.

Cependant, même s’il n’existe plus aucun risque de contamination bactérienne à la fin de la cuisson, évitez les excès de sucre dans la recette, surtout si vous présentez un risque de diabète gestationnel. Si vous ignorez votre statut, vous pouvez le connaître à la suite d’une simple analyse médicale.

En somme, la femme enceinte peut manger la panna cotta sans culpabiliser. C’est le dessert idéal si vous voulez vous accorder un petit plaisir. Faites néanmoins attention à sa teneur en sucre.